Standard de la race (caractéristiques)

On peut difficilement parler de "standard" de la race, dans la mesure où, à notre connaissance, le Soay n'a jamais été formellement standardisé. La tâche est d'autant plus difficile qu'une des particularités de cette race est la grande diversité des animaux qui la composent: cornes, couleurs, tailles... Rien n'est uniforme chez le Soay! Nous allons néanmoins tenter de présenter ici les caractéristiques principales de ce mouton semi sauvage.

Phénotype

Le mouton de Soay est un ovin de petite taille: approximativement 45 cm au garrot pour les brebis, et de 50 à 55 cm pour les béliers. Le Soay prends du poids pendant les 4 à 5 premières années de sa vie pour atteindre en moyenne 35 kg pour les béliers et 25 kg pour les brebis.

Les pattes et les onglons sont fins, non sans ressemblance à ceux du chevreuil. Ceci contribue sans doute de façon non négligeable à la résistance du Soay envers le piétin.

La queue du Soay est courte, ce qui évite les souillures de toison, ainsi que les attaques de myiases.

La toison est courte, en général de couleur marron, mais pouvant aller de brun clair jusqu'à presque noir, très proche de celle du mouflon. Le bas-ventre, l'intérieur des cuisses, l’intérieur des oreilles, le contour des yeux et le miroir de l’arrière-train sont très clairs et bien marqués. Le dessous du menton est généralement blanc et la tête présente un marquage clair avec du fauve le long du museau. Mue complète, à minima chez les béliers et les brebis jamais saillie. Il existe des Soays "à laine" et des Soays "à poils". Les béliers "à poils" ont des jarres qui forment une sorte de crinière.

Les deux sexes portent des cornes, bien que certaines femelles peuvent ne pas en avoir. Historiquement, les brebis Soay importées sur le continent étaient sélectionnées pour leurs cornes. Ceci a mené à répendre l'idée reçue que les "vraies" brebis Soay ont forcemment des cornes. Sur l'île de Hirta seul le tier des brebis Soays en est doté.
Chez le bélier, les cornes sont imposantes (50 à 60 cm), à base large et s'enroulent sur elles-même. La brebis présente des cornes plutôt courtes (25 cm), qui s'élèvent de façon légèrement arquée vers l'arrière et les côtés. Certains sujets (béliers et brebis) peuvent présenter des cornes très réduites - les britanniques parlent alors de "scurred horns".

Robustesse

Le Soay est d'une rusticité tout à fait remarquable. Grande résistance aux parasites et maladies ovines courantes. Les brebis agnellent naturellement et sans assistance, souvent à l'extérieur.

Comportement

Vivacité, méfiance et curiosité sont les qualités innées de la race. Par nature très docile envers les humains, le mouton de Soay se laissera toutefois difficilement approcher, il gardera toujours ses distances et sera particulièrement méfiant envers tout visage inconnu.

Contrairement à la vaste majorité des races ovines, le Soay ne cherche pas à se regrouper en troupeau lorsqu'il se sent menacé - au contraire, les animaux ont alors tendance à se disperser en de multiples petits groupes, chaque groupe étant dirigé par une brebis expérimentée. Son comportement social est matriarcal: le troupeau dans son ensemble est dirigé par une ou plusieurs brebis meneuses. Les béliers sont généralement ignorés par le reste du troupeau.

Agnelage

La brebis mets bas au printemps, entre mi mars et fin avril, d'un unique agneau. Excellente mère, elle s'occupe de son agneau en totale autonomie. Le sevrage naturel intervient après 3 à 5 mois.